14/10/2005

*°-<--- Prélude d'Automne ... <---°*


L’automne …

 

Comme la caravelle accostant son port,

L’automne d’un seul jet largue ses voiles d’or,

Dans la plaine encor tiède où s’empourpre la vigne

Sur les coteaux feuillus que la bise égratigne,

Les fruitiers vivement se panachent de roux

Et mettent aux défis les peintres les plus fous !

 

Même le ciel lassé par trop de transparence

Oser teinter de gris le bleu pur de Provence,

Exprimant son chagrin dès que meurt la saison

Par des larmes de pluie en ultime oraison.

 

Dans le soir qui fraîchit, pressé de redescendre,

Le cœur vient retrouver la chaleur sous la cendre,

La pénombre mouvante et ses charmes discrets

Eteignent les couleurs, les bruits et les regrets …

 

Sur la table s’effeuille un pâle chrysanthème …

Assise près de toi, je t’écoute et je t’aime.

 

 

© Renée Chabaud-Fages

 


 


21:12 Écrit par POussi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Wooowww !!! Superbe, magnifique !!!
Y'a pas à tortiller, on se sent bien chez toi ...
Doux bisous et bon week-end ....
;-)

Écrit par : C. Ta bouille ! | 15/10/2005

Les commentaires sont fermés.